Les organismes provinciaux seront responsables de leur plateforme, la COFA agissant en tant que coordonnatrice et de conseillère.
Les organismes provinciaux seront responsables de leur plateforme, la COFA agissant en tant que coordonnatrice et de conseillère.

Formation à distance : une nouvelle plateforme francophone nationale

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – Une nouvelle plateforme pancanadienne pour l’amélioration des compétences en français, en mathématiques et en littéracie numérique voit le jour cette semaine. La plateforme canadienne de formation à distance (PCFAD) est basée sur l’expérience franco-ontarienne et devrait permettre la formation continue des Canadiens français qui n’ont pas accès à des services d’apprentissage dans leur région.

L’Ontario possédait déjà une plateforme provinciale depuis 2012. «Le gouvernement fédéral, le bureau de l’alphabétisation et des compétences essentielles avait vu ce qu’on faisait et voulait voir s’il y avait des possibilités de transférer cette expertise-là ailleurs au Canada», explique la directrice générale de la Coalition ontarienne de formation des adultes (COFA), Gabrielle Lopez.

Certains organismes de formation des adultes des autres provinces n’avaient pas de plateforme de formation en ligne.

«Je suis contente que la COFA soit impliquée. Ce projet va permettre d’une part aussi aux partenaires à développer leur capacité de livraison en ligne. On est privilégié en Ontario», note Gabrielle Lopez, en raison du financement et de la concentration plus élevée des populations francophones.

Les organismes provinciaux seront responsables de leur plateforme, la COFA agissant en tant que coordonnatrice et de conseillère.

Le programme vise principalement les milieux et les individus qui ont un accès plus difficile à internet, pour des raisons d’éloignement ou de moyens financiers.


« On a acheté des portables, que les partenaires possèdent maintenant, et ils les prêtent à des personnes qui voudraient faire de la formation en ligne, mais qui ne sont pas en mesure de le faire. Ils offrent aussi un certain montant pour un forfait internet. »
Gabrielle Lopez, directrice générale de la Coalition ontarienne de formation des adultes (COFA)
Gabrielle Lopez, directrice générale de la Coalition ontarienne de formation des adultes (COFA).

La formation en littéracie numérique a pour objectif de réduire le «fossé numérique». Avec de plus en plus de contenus et de formulaires en ligne, les gens doivent savoir se servir d’un ordinateur et d’internet, ce qui n’est pas automatique pour plusieurs tranches de la population.

La formation à distance a un avantage certain en pandémie, alors que l’on ne peut pas rassembler des classes. Elle permet aussi aux francophones qui n’ont pas de centre de formation dans leur municipalité d’avoir accès à ces formations.

Consultez le site du journal Le Voyageur