Le Voyageur

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – Vingt-quatre programmes de premier cycle en français et trente-deux programmes en anglais n’ont pas survécu au hachoir de l’Université Laurentienne. En milieu d’après-midi lundi, le bureau du recteur de la Laurentienne a confirmé par communiqué la liste des programmes coupés dans le processus de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). La liste est ci-dessous.
Éducation

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – L’Université Laurentienne mettra fin à sa fédération avec les universités de Sudbury, Thornloe et Huntington le 30 avril 2021. Cette annonce, faite en fin de journée le 1er avril, survient alors que l’Université Laurentienne s’est mise à l’abri de ses créanciers et que l’Université de Sudbury a annoncé son intention de devenir un établissement francophone.
Acadie Nouvelle

Simon Delattre
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Le système d’éducation francophone n’a jamais autant cherché à se réinventer. L’Acadie Nouvelle présente la révolution en marche dans les salles de classe.  Trois écoles acadiennes «prototypes» se sont attelées à un défi de taille : réinventer les établissements scolaires pour en faire des milieux d’apprentissage stimulants. Mission réussie? Rencontre avec des éducateurs allumés, déterminés à dépoussiérer l’enseignement traditionnel.
L'Aurore boréale

Laurie Trottier
L’Aurore boréale
L’AURORE BORÉALE (Yukon) – Exit les chiffres, les échéanciers et les cibles quantifiables. Le programme de bourse en action climatique des Premières Nations du Yukon propose une tout autre approche pour éveiller les consciences de leurs 14 boursières et boursiers pendant 20 mois. Une démarche centrée sur les savoirs autochtones et sur les compétences émotionnelles qui invitent les jeunes à reconnecter avec leur territoire et leur culture, pour mieux les défendre.
La Voix acadienne

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Île-du-Prince-Édouard) – Alors que la pandémie de COVID-19 continue d’affecter les communautés et les familles à travers le pays, les décideurs politiques ont utilisé des approches d’apprentissage à distance et ont temporairement fermé les écoles afin de freiner la propagation du virus. Ces mesures pourraient avoir des conséquences involontaires sur les 5,7 millions d’enfants et de jeunes fréquentant l’école primaire ou secondaire au Canada.
L'Aurore boréale

L’AURORE BORÉALE (Yukon) — Alors que l’Université du Yukon élabore son tout premier plan stratégique 2021 – 2026, la collaboration entre le Conseil des gouverneurs et l’Association franco-yukonaise (AFY) afin d’améliorer l’offre de services en français prend de l’ampleur. L’échéancier établi pourrait d’ailleurs permettre de proposer un premier cours universitaire en français dès septembre.
La Voix acadienne

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Île-du-Prince-Édouard) – En mai 2019, le gouvernement du Canada a dévoilé sa Stratégie de recrutement et de rétention des enseignants de français au Canada, afin de répondre à une pénurie persistante des ressources humaines dans ce secteur. Le 3 mars dernier, la ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, a confirmé qu’un financement totalisant 46,5 M$ avait été accordé à 76 projets qui, à plus ou moins long terme, devraient améliorer la situation.
Éducation

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – L’Université de Sudbury a l’intention d’abandonner son statut bilingue et catholique pour devenir francophone et non confessionnelle, annonçait le recteur John Meehan en conférence de presse vendredi dernier. Cette annonce survient alors que l’Université Laurentienne s’est mise à l’abri de ses créanciers et doit proposer un plan de restructuration d’ici la fin avril. Dans ce contexte, le projet de l’Université de Sudbury est confronté à un avenir incertain.
Éducation

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – L’Université Laurentienne s’est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des corporations (LACC) le 1er février dernier. La Cour supérieure de justice de l’Ontario a accordé à l’Université jusqu’au 30 avril pour présenter un plan de restructuration. Certains professeurs se questionnent cependant sur les motivations de l’administration de la Laurentienne.
Journée internationale des droits des femmes

Andréanne Joly
Andréanne Joly
Francopresse
FRANCOPRESSE – Qui sont ces Canadiennes remarquables, dont la force de caractère et l’engagement ont marqué le pays au fil des siècles? En prévision de la Journée internationale des droits des femmes, Francopresse a visité les provinces et les territoires du Canada à la découverte de femmes dont l’influence a été telle qu’on a attribué leur nom à une école de langue française. Pour souligner cette Journée, Francopresse vous fait découvrir treize de ces étonnants parcours.
Le Voyageur

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – Le français relégué au second plan. Les étudiants devenus des clients et les programmes des produits. Le recrutement intensif d’étudiants internationaux francophones qui a commencé une dizaine d’années après celui des anglophones… Pour ces raisons, et bien d’autres, les professeurs participant à la conférence Les défis de l’enseignement universitaire en français dans le nord de l’Ontario souhaitent voir les francophones s’affranchir de la structure bilingue de la Laurentienne.
IJL APF - Ouest

Marie-Paule Berthiaume
Initiative de journalisme local – APF – Ouest
(Initiative de journalisme local - APF - Ouest) Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique est engagé dans un processus de transition de ses écoles hétérogènes vers des écoles homogènes. Autrement dit, les élèves francophones pourront éventuellement faire leur éducation entièrement en français, peu importe l’endroit où ils vivent dans la province.
Francopresse

Ericka Muzzo
Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – À l’instar des écoles francophones en milieu minoritaire, les programmes d’immersion ont vu leur pénurie d’enseignants en français s’aggraver depuis le début de la pandémie. Pour tenter de remédier à la situation, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants et l’Association canadienne des professionnels de l’immersion ont toutes deux lancé des campagnes de recrutement d’envergure.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Le gouvernement de l’Alberta sort l’artillerie lourde. En aout dernier, l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) attaquait en justice la province et l’Université de l’Alberta concernant le sous-financement du Campus Saint-Jean. Pour la seule période d’aout 2020 à fin mars 2021, le gouvernement de l’Alberta a consacré 1,5 million $ à sa défense dans ce dossier.
IJL Ouest

Marie-Paule Berthiaume
Initiative de journalisme local – APF – Ouest
Les parents francophones de la Colombie-Britannique s’opposent au passage à l’enseignement uniquement en français pour huit écoles secondaires du Conseil scolaire francophone de la province. Inquiets, ils considèrent le changement trop rapide et inadapté aux réalités régionales.
Le Voyageur

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – Une nouvelle plateforme pancanadienne pour l’amélioration des compétences en français, en mathématiques et en littéracie numérique voit le jour cette semaine. La plateforme canadienne de formation à distance (PCFAD) est basée sur l’expérience franco-ontarienne et devrait permettre la formation continue des Canadiens français qui n’ont pas accès à des services d’apprentissage dans leur région.
Éducation

Ericka Muzzo
Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Plusieurs universités canadiennes ont adopté un système de notation alternatif depuis le début de la pandémie. Les étudiants peuvent désormais choisir la mention «réussite» ou «échec» pour un ou plusieurs cours plutôt que l’habituelle notation en chiffres ou en lettres. Malgré des pétitions qui circulent sur plusieurs campus, certaines universités refusent toujours de consentir à cet accommodement.
IJL – Le Droit

Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
IJL – LE DROIT (Ottawa) – Moins de six mois après avoir choisi André Roy comme recteur, l’Université de l’Ontario (UOF) a annoncé sa démission, lundi après-midi. André Roy a remis sa démission au conseil de gouvernance de l’UOF vendredi dernier. Celui qui devait devenir le visage de la première institution universitaire franco-ontarienne a cité des «raisons personnelles» pour expliquer ce départ soudain.
Le Voyageur

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Ontario) – L’éducation des enfants est l’un des premiers détails à régler lorsqu’une famille immigrante s’installe. Le système d’éducation ontarien est, pour plusieurs raisons, bien différent de ce qui existe dans les pays africains, par exemple. À Sudbury, dans le nord de l’Ontario, Tibila Sandiwidi a pour tâche d’aider les nouveaux arrivants à comprendre ce système, à faire leurs choix et assurer l’intégration des élèves.
Éducation

Ericka Muzzo
Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Au cours de la dernière année, les enseignants ont constaté que tous les élèves n’étaient pas égaux devant les défis imposés par la pandémie. Le système de support à domicile variant énormément d’un enfant à l’autre, les conseils scolaires ont été forcés de repenser leur manière de soutenir les élèves. Une situation qui a mis en lumière les défis socioémotionnels des élèves, mais aussi des adultes.
Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Épuisement, incertitudes, frustration et surcharge de travail sont le lot des enseignants depuis dix mois. Si des outils ont été développés pour les accompagner, il n’en reste pas moins que leur santé mentale est en jeu, près d’un an après le début de la pandémie.
Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Depuis plusieurs années, des voix d’enseignants francophones immigrants s’élèvent à travers l’Ontario. Des cas de discriminations à l’embauche ou de processus complexes d’accès à l’Ordre des enseignantes et des enseignants ontariens font partie des difficultés majeures. Les postes réguliers leur seraient aussi moins accessibles, alors que le Canada entier connait une pénurie d’enseignants francophones.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Jeudi 19 novembre, l’Université de l’Alberta à Edmonton a tenu une assemblée consultative en ligne, au cours de laquelle trois scénarios de restructuration de l’institution, soumise à des coupes budgétaires du gouvernement provincial, ont été présentés. Bonne nouvelle pour la communauté francophone, le Campus Saint-Jean préserverait son autonomie dans tous les cas de figure.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Qu’importe les coupes budgétaires, la seule faculté francophone de la province, située à Edmonton, va s’étendre en Alberta. Ce projet pilote concernera une soixantaine d’étudiants inscrits dans une formation en Éducation (B.Ed). Les premiers étudiants sont attendus pour la rentrée 2021-2022.
Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Depuis le début de la pandémie, le milieu scolaire est sur la corde raide. En plus du problème de recrutement d’enseignants qualifiés qui s’est exacerbé, les conseils scolaires font des pieds et des mains pour faciliter l’adaptation du personnel aux techniques pédagogiques à distance et la manipulation des outils d’éducation virtuelle.
La Voix acadienne

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Île-du-Prince-Édouard) – La francisation et sa nécessité dans un contexte minoritaire sont en train de devenir l’un des dossiers les plus chauds du système scolaire francophone à l’Île-du-Prince-Édouard. La raison en est bien simple, jusqu’à 75 % des élèves qui entrent dans nos maternelles ne parlent pas français, ou pas suffisamment. Des recherches estiment qu’il est déjà très tard pour intervenir avec succès.
Petite enfance

Ericka Muzzo
Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – L’importance de la petite enfance au sein des communautés francophones minoritaires n’est plus à démontrer : le sujet a même fait l’objet d’un rapport* du Commissariat aux langues officielles en 2016. Le Collège Boréal, en Ontario, veut désormais pousser la question encore plus loin afin d’obtenir des données probantes sur l’intégration de l’identité franco-ontarienne au développement de l’enfant dès son plus jeune âge.