Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Épuisement, incertitudes, frustration et surcharge de travail sont le lot des enseignants depuis dix mois. Si des outils ont été développés pour les accompagner, il n’en reste pas moins que leur santé mentale est en jeu, près d’un an après le début de la pandémie.
Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Depuis plusieurs années, des voix d’enseignants francophones immigrants s’élèvent à travers l’Ontario. Des cas de discriminations à l’embauche ou de processus complexes d’accès à l’Ordre des enseignantes et des enseignants ontariens font partie des difficultés majeures. Les postes réguliers leur seraient aussi moins accessibles, alors que le Canada entier connait une pénurie d’enseignants francophones.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Jeudi 19 novembre, l’Université de l’Alberta à Edmonton a tenu une assemblée consultative en ligne, au cours de laquelle trois scénarios de restructuration de l’institution, soumise à des coupes budgétaires du gouvernement provincial, ont été présentés. Bonne nouvelle pour la communauté francophone, le Campus Saint-Jean préserverait son autonomie dans tous les cas de figure.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Qu’importe les coupes budgétaires, la seule faculté francophone de la province, située à Edmonton, va s’étendre en Alberta. Ce projet pilote concernera une soixantaine d’étudiants inscrits dans une formation en Éducation (B.Ed). Les premiers étudiants sont attendus pour la rentrée 2021-2022.
Éducation

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Depuis le début de la pandémie, le milieu scolaire est sur la corde raide. En plus du problème de recrutement d’enseignants qualifiés qui s’est exacerbé, les conseils scolaires font des pieds et des mains pour faciliter l’adaptation du personnel aux techniques pédagogiques à distance et la manipulation des outils d’éducation virtuelle.
La Voix acadienne

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Île-du-Prince-Édouard) – La francisation et sa nécessité dans un contexte minoritaire sont en train de devenir l’un des dossiers les plus chauds du système scolaire francophone à l’Île-du-Prince-Édouard. La raison en est bien simple, jusqu’à 75 % des élèves qui entrent dans nos maternelles ne parlent pas français, ou pas suffisamment. Des recherches estiment qu’il est déjà très tard pour intervenir avec succès.
Petite enfance

Ericka Muzzo
Ericka Muzzo
Francopresse
FRANCOPRESSE – L’importance de la petite enfance au sein des communautés francophones minoritaires n’est plus à démontrer : le sujet a même fait l’objet d’un rapport* du Commissariat aux langues officielles en 2016. Le Collège Boréal, en Ontario, veut désormais pousser la question encore plus loin afin d’obtenir des données probantes sur l’intégration de l’identité franco-ontarienne au développement de l’enfant dès son plus jeune âge.
Acadie Nouvelle

Simon Delattre
Acadie Nouvelle
ACADIE NOUVELLE (Nouveau-Brunswick) – Quelles répercussions la pandémie de la COVID-19 a-t-elle sur la santé mentale des élèves du secondaire? La réponse est loin d’être évidente, mais la problématique est aujourd’hui au centre de l’attention du personnel scolaire et des intervenants auprès des jeunes.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – L’histoire est écrite par les vainqueurs! Une formule qui semblerait s’appliquer en Alberta. L’été dernier, le gouvernement provincial conservateur entreprenait une réforme du programme scolaire établi par le NPD. Un an plus tard, la fuite de recommandations à propos de ce projet laisse présager l’absence de l’histoire franco-albertaine des livres des jeunes élèves.
Éducation post secondaire

Marie-Paule Berthiaume
Francopresse
FRANCOPRESSE – Selon un nouveau sondage Léger, près de la moitié des Canadiens sont au courant de la récente controverse à l’Université d’Ottawa, et plus de la moitié ont tendance à soutenir la professeure ayant prononcé le «mot en n» dans le cadre de son cours Art and Gender plutôt que les étudiants. De la Colombie-Britannique au Québec, les professeurs Samir Gandesha et Gérard Bouchard s’entendent pour protéger la liberté universitaire, mais mettent en lumière les conséquences auxquelles peuvent s’exposer certains professeurs qui s’y risqueraient.
IJL Atlantique

Marine Ernoult
Initiative de journalisme local — APF — Atlantique
INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL (Atlantique) – Alors que les écoles de langue française de l’Île-du-Prince-Édouard sont confrontées à une pénurie d’enseignants, la campagne Enseigner, ça me parle, lancée au niveau national, veut revaloriser la profession et donner envie aux jeunes de faire ce métier.
Postsecondaire

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – La ministre du Développement économique et des langues officielles, Mélanie Joly, invite le gouvernement de l’Alberta à annuler sa décision de couper le financement du campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, dans une lettre adressée au premier ministre de la province, Jason Kenney. Le gouvernement fédéral serait même prêt à contribuer financièrement si les dollars provinciaux sont au rendez-vous.
Alberta

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Qu’importe la pandémie. Ce mercredi 13 mai, l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), soutenue par plusieurs associations, est partie en croisade pour défendre la francophonie à travers le Campus Saint-Jean (CSJ). D’importantes coupes budgétaires menacent ce seul lieu permettant des études universitaires en français dans l’Ouest canadien.
Éducation

Guillaume Deschênes-Thériault
Guillaume Deschênes-Thériault
Francopresse
FRANCOPRESSE - L’Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) a lancé, le 13 mai dernier, un appel à se mobiliser en urgence pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, le seul établissement postsecondaire de langue française à l’ouest du Manitoba. Les récentes compressions budgétaires en éducation postsecondaire du gouvernement de l’Alberta viennent mettre en péril l’avenir même de l’établissement qui, si rien n’est fait, devra annuler 44% des cours prévus en 2020-2021, soit 180 cours sur une possibilité de 409. Des programmes entiers pourraient ainsi être supprimés.
Sauvons Saint-Jean

Guillaume Deschênes-Thériault
Guillaume Deschênes-Thériault
Francopresse
FRANCOPRESSE – Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) ait lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir du seul établissement postsecondaire de langue française à l’ouest du Manitoba. Le Campus fait face aux récentes compressions budgétaires en éducation postsecondaire du gouvernement de l’Alberta et à un gel de son financement reçu par le Programme des langues officielles en enseignement (PLOE) du gouvernement fédéral depuis 2003.
Le Franco

Geoffrey Gaye
Le Franco
LE FRANCO (Alberta) – Il y a un mois, six des neuf scénarios de restructuration de l’Université de l’Alberta prévoyaient une disparition ou un déménagement de la faculté francophone. Aujourd’hui, ces scénarios tragiques pour la communauté franco-albertaine semblent s’éloigner au même moment où l’Université d’Ottawa fait un appel du pied au Campus Saint-Jean.
Éducation postsecondaire

Marc Poirier
Marc Poirier
Francopresse
FRANCOPRESSE – Les établissements postsecondaires francophones canadiens voyaient venir le mois de septembre avec appréhension et résignation, convaincus que la COVID-19 allait provoquer une saignée dans les inscriptions. De façon générale, ça ne s’est pas produit ; à certains endroits, on a même fait mieux.
Universités

Inès Lombardo
Inès Lombardo
Francopresse
FRANCOPRESSE – Alors que la rentrée étudiante s’amorce dans les universités, les règles entourant le port du masque dans les salles de classe demeurent floues. Si les règlements internes des universités leur confèrent une certaine autonomie, le manque d’encadrement du gouvernement laisse plusieurs institutions dans l’indécision. C’est notamment le cas pour l’Université Saint-Paul à Ottawa et l’Université Laurentienne à Sudbury.
Éducation postsecondaire

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – La récente victoire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSFCB) en Cour suprême laisse présager une possible expansion de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. Alors que les récentes compressions dans les programmes en français au Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, à l’Université Saint-Paul et à l’Université Laurentienne incitent à revisiter les modes de gouvernance actuels, le financement de l’éducation postsecondaire francophone pourrait aussi bénéficier d’un retour à la table à dessin.
Distanciation physique

Daniel Leblanc
Le Droit
LE DROIT Ottawa) – La consigne a de quoi surprendre: dans un guide dédié au personnel en vue de la rentrée scolaire, le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) demande aux enseignants de faire respecter la distanciation physique entre les élèves advenant un exercice de confinement barricadé, aussi communément appelé «lockdown» ou encore «code blanc».
Éducation postsecondaire

Bruno Cournoyer Paquin
Bruno Cournoyer Paquin
Francopresse
FRANCOPRESSE – La suspension de programmes en français dans les établissements postsecondaires a fait la manchette au cours des dernières semaines. La Faculté Saint-Jean en Alberta et les universités Laurentienne et Saint-Paul en Ontario ont toutes annoncé des compressions majeures dans les programmes en français. Quoique de compétence provinciale, le fédéral s’est déjà impliqué dans la sauvegarde de l’éducation postsecondaire en français comme ce fut le cas pour l’Université de l’Ontario français (UOF) au début de l’année. Dans le contexte actuel, pourrait-il y avoir une intervention d’Ottawa?
Éducation postsecondaire

Marc Poirier
Marc Poirier
Francopresse
FRANCOPRESSE – L'annonce à la mi-aout de la suspension des admissions dans une dizaine de programmes en français , à l'Université Laurentienne à Sudbury et d’une douzaine à l’Université Saint-Paul, à Ottawa, a provoqué une onde de choc dans le secteur postsecondaire francophone de l'Ontario. À un point tel que certains observateurs du milieu craignent l’hécatombe.
Éducation

André Magny
Initiative de journalisme local - APF - Ontario
Un nouveau baccalauréat spécialisé en sciences intégrées des aliments, d’une durée de trois ans et orchestré en partenariat avec l’institut Le Cordon Bleu International, est désormais offert à l’Université d’Ottawa (UOttawa). Il s’agit de la première université canadienne à accueillir une école Cordon Bleu. La COVID-19 force toutefois le report du début des cours en anglais à septembre 2021, alors que les francophones devront attendront jusqu’en 2022.
Éducation

Daniel Leblanc
Le Droit
LE DROIT (Ontario) – Les conseils scolaires catholiques francophones de l’Ontario déplorent unanimement le fait d’avoir été «ignorés» par le gouvernement Ford dans les nouveaux investissements pour la construction et l’agrandissement d’écoles à travers la province. Dans la région, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), dont plusieurs établissements débordent, se voit contraint de laisser sa douzaine de projets sur la table à dessin.
Grand Sudbury

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (Sudbury) – Est-ce que les universités devraient rembourser ou diminuer les frais de scolarité des étudiants pendant la pandémie? Quand on écoute les histoires d’étudiants qui n’ont pas reçu les services auxquels ils auraient normalement eu droit, on pourrait croire que oui. Par contre, pour les universités, une telle mesure mettrait surement leur survie en péril.
Immersion

Lucas Pilleri
L’Eau vive
L’EAU VIVE (Saskatchewan) – Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Regina a suivi un an plus tard avec l’ouverture d’une salle de classe regroupant 26 élèves à l’école St Pius X. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.
Histoire

Andréanne Joly
Andréanne Joly
Francopresse
FRANCOPRESSE – En temps de crise, la culture de potagers gagne en popularité. Guerres mondiales, crise économique des années 1930, COVID-19 ; le potager s’est souvent fait symbole de résilience et de sécurité alimentaire. Dans cette même optique, les potagers ont joué un rôle fondamental dans l’établissement des Européens au Canada. La Compagnie de la Baie d’Hudson vous en passe un papier.