Vincent Bédard de Green Culture Verte inc. dans sa salle de démarrage des plantes, où l’amélioration génétique des plantes sera suivie de près.
Vincent Bédard de Green Culture Verte inc. dans sa salle de démarrage des plantes, où l’amélioration génétique des plantes sera suivie de près.

Une bourse de 6000$ pour démarrer sa propre microculture de cannabis

Roxanne Lormand
Agricom
AGRICOM (Ontario) – Depuis la légalisation du cannabis en 2018, la culture et la mise en marché du produit ont connu une hausse. C’était donc l’occasion de développer une nouvelle entreprise pour Vincent Bédard, lauréat d’une bourse «projet d’entreprise» de 6000$ du Fonds de la relève agricole et agro-alimentaire franco-ontarienne. L’entreprise de microculture de cannabis biologique Green Culture Verte inc. est née à Fournier, dans l’Est ontarien.

Son site de microculture fait à peine 200 mètres carrés (2152 pieds carrés) et comprend trois serres de culture extérieures de cannabis. La licence de Santé Canada vient d’être obtenue le 24 juillet dernier.

«On est une microculture de cannabis et on est vraiment limités à 200 mètres carrés. Donc on peut avoir autant de plants qu’on veut, mais on se limite à cette superficie de culture intérieure et extérieure», explique Vincent Bédard.

Demande en hausse pour le cannabis biologique

Green Culture Verte produit un cannabis biologique avec zéro produit synthétique. Vincent précise avec fierté que les plantes poussent «dans un sol vivant que nous avons fait nous-mêmes avec un mélange de bactéries et de champignons pour en faire un écosystème.»

Aucun amendement synthétique n’est apporté en cours de croissance, le sol qui a été au préalablement bien enrichi d’éléments naturels étant suffisant pour nourrir les plants.

Le 17 octobre a marqué le deuxième anniversaire de la légalisation du cannabis au Canada, et pourtant le taux de consommation n’a augmenté que de 2 % au cours des deux dernières années. Toutefois, la demande est bonne sur le marché et Vincent Bédard croit avoir fait le bon choix en optant pour un produit biologique.


« Depuis 2018, il y a une grande hausse pour les produits biologiques et pas seulement pour le cannabis, mais pour d’autres produits et les aliments en général ; les gens sont plus informés et veulent savoir ce qu’ils mangent. Les produits biologiques sont très en demande. »
Vincent Bédard, fondateur de Green Culture Verte inc.

Conserver l’investissement le plus bas possible

C’est son beau-père, Marc Bercier, lui-même producteur de chanvre industriel dans la région, qui lui a téléphoné lorsque le cannabis a été légalisé : 

«Il m’a demandé si ça me tentait de commencer une entreprise de cannabis avec ma femme […] C’est quelque chose dont on avait un peu discuté. Après plusieurs rencontres et des recherches, j’ai découvert que la microculture de cannabis était vraiment une option que je voulais aller explorer […] Chaque fois qu’une prohibition s’est terminée dans l’histoire, il y a toujours eu un boum pour les premiers qui se lancent là-dedans», soutient Vincent Bédard en expliquant son choix.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal l’Agricom