Le Centre de production Eacom. 
Le Centre de production Eacom. 

Industrie forestière : Essentielle et en manque de main-d’œuvre

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
LE VOYAGEUR (ONTARIO) – Les entreprises liées à l’industrie forestière ne sont pas toutes affectées de la même façon par la crise provoquée par la COVID-19. Pendant que quelques-unes doivent ralentir ou cesser leurs activités, d’autres manquent d’employés.

C’est le cas des centres de production d’Eacom dans le Nord de l’Ontario qui font face à une pénurie de main-d’œuvre pendant la pandémie. La plupart des entreprises de l’industrie forestière fait partie de la liste des entreprises de fabrication essentielles. Cependant, ce ne sont pas tous les employés qui ont pu rester en poste.

«On a des gens qui demeurent à la maison pour différentes raisons», explique le vice-président aux ressources humaines d’Eacom, Éric Larouche. «Que ce soit parce qu’ils sont devenus des aidants naturels, parce que leur conjoint ou conjointe travaille dans le système de la santé et que ça prend quelqu’un à la maison.»

L’entreprise a donc temporairement besoin d’employés qui ont des connaissances en entretien d’équipement, en instrumentation, en contrôle de procédés ou en opération d’usine.

Sans vouloir voler des employés à ses concurrents de façon permanente, M. Larouche invite tout de même ceux qui ont été mis à pied temporairement dans d’autres usines du Nord à regarder s’ils peuvent aider la production chez Eacom. «C’est valorisant de pouvoir aider et de participer à cette chaine», avance M. Larouche.