Le président de la CSLF, Emile Gallant (à droite), représente l’Î.-P.-É. sur le conseil d’administration de la FNCSF. Il a également été élu vice-président pour l’Atlantique.
Le président de la CSLF, Emile Gallant (à droite), représente l’Î.-P.-É. sur le conseil d’administration de la FNCSF. Il a également été élu vice-président pour l’Atlantique.

Centres de la petite enfance : Les défis communs des francophones

Ericka Muzzo
La Voix acadienne
La Voix acadienne, IPÉ. Au cours du congrès de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones, les intervenants de la petite enfance se sont rappelé que partout au pays, les organismes font face aux mêmes défis.

Le thème de la petite enfance était à l’honneur au 28e congrès annuel de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF), qui avait lieu du 18 au 20 octobre à Halifax. Ce fut l’occasion pour les intervenants du milieu de se rencontrer et de constater que les défis auxquels font face les organismes sont souvent les mêmes, dans les autres provinces.

« L’Île-du-Prince-Édouard a beaucoup été nommée, même si c’est l’une des plus petites provinces. Pour nos défis, mais aussi pour les bonnes pratiques, notamment pour le bon travail que fait la Fédération des parents de l’Î.-P.-É. », rapporte la secrétaire et trésorière de la Commission scolaire de langue française (CSLF) de l’Île, Janine Gallant. Elle est nouvelle à la CSLF, mais travaille dans le milieu de la petite enfance depuis longtemps. Cette rencontre annuelle lui a permis de constater que les défis rencontrés sont souvent identiques ailleurs, et pas insurmontables.


Lire l’article complet sur le site de La Voix acadienne.