L’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) a dévoilé, jeudi 4 février en soirée, les noms des artistes en nomination à la 11e édition du Gala Trille Or – qui se tiendra du 26 au 29 mai 2021.
L’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) a dévoilé, jeudi 4 février en soirée, les noms des artistes en nomination à la 11e édition du Gala Trille Or – qui se tiendra du 26 au 29 mai 2021.

L'Ontario, le Manitoba et la Saskatchewan en lice aux Prix Trille Or

Yves Bergeras
Le Droit
LE DROIT (Ottawa) – Anique Granger, Mehdi Cayenne, Ponteix (Mario Lepage), Rayannah et Damien Robitaille dominent les différentes catégories du prochain Gala Trille Or.

Ces cinq artistes se retrouvent également en compétition au sein de la très convoitée catégorie «Artiste solo de l’année», et dans la catégorie «Coup de cœur des médias» (qui ne comptent donc pas d’autre compétiteur).

L’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) a dévoilé, jeudi 4 février en soirée, les noms des artistes en nomination à la 11e édition du Gala Trille Or – qui se tiendra du 26 au 29 mai 2021.

Les deux grands favoris semblent être Ponteix et Rayannah, qui ont récolté 10 nominations chacun.

Ponteix en a en réalité presque 11, car Mario Lepage a assuré la coréalisation de Nos repaires, le premier album de Rayannah ; mais ce disque (en lice dans la catégorie meilleure réalisation) compte dans l’escarcelle de la chanteuse franco-manitobaine, et non pour Mario Lepage. Dans cette même catégorie, ce dernier est toutefois nommé pour son travail sur son album, Bastion – réalisé à quatre mains avec Fred Levac, de Pandaléon.

Ponteix et Rayannah sont suivis de près par Mehdi Cayenne et Damien Robitaille, qui glanent neuf nominations chacun. Anique Granger en obtient huit, dont deux pour sa série ballado Le ruban de la cassette.

Les finalistes ont été dévoilés lors d’une conférence de presse virtuelle tenue sur la chaine YouTube de l’APCM. La cérémonie était animée par Vincent Poirier, du groupe Improtéine, qui sera de retour à l’animation de ce gala biennal pour une troisième fois consécutive.

Isabelle Longnus, a-t-il précisé, est quant à elle reconduite dans ses fonctions de metteure en scène du gala, qui sera retransmis en direct Unis TV et Rogers.

Si d’autres galas célébrant l’industrie de la musique ont préféré escamoter en 2020 ou 2021 la catégorie «Spectacle de l’année», ce n’est pas le cas des Trille Or (dont le gala se produit tous les deux ans). Damien Robitaille, Anique Granger, ainsi que trois artistes des environs d’Ottawa, Mélissa Ouimet, Les Rats de Swonpe et animatrices Unpier, trônent dans cette section.

Une catégorie spectacle en ligne a toutefois été instaurée, cette année. Y figurent exactement les mêmes noms, sauf Anique Granger, remplacée par Céleste Lévis.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Droit