La Une de LQ est consacrée à l’auteur ottavien Blaise Ndala.
La Une de LQ est consacrée à l’auteur ottavien Blaise Ndala.

Lettres Québécoises, un magazine consacré à la littérature francophone

Mario Boulianne
Le Droit
LE DROIT (Ottawa) – Le magazine Lettres québécoises (LQ) s’est toujours défini comme une plongée dans la création littéraire québécoise contemporaine. Mais pour sa dernière livraison, LQ va plus loin en mettant à sa une l’auteur ottavien Blaise Ndala et une douzaine de créateurs et de créatrices francophones de partout au Canada.

Publié quatre fois par année, le magazine offre cette semaine son numéro d’été 2021, en librairie depuis mardi 15 juin.

On y présente un grand dossier sur Blaise Ndala, un romancier d’origine congolaise qui est installé à Ottawa depuis 2007.


Blaise Ndala est en vedette dans le magazine <em>LQ</em>.

Parmi les œuvres principales de l’auteur, on se rappellera J’irai danser sur la tombe de Senghor (L’Interligne) publié en 2014, Sans capote ni kalachnikov (Mémoire d’encrier) en 2017 ainsi que Dans le ventre du Congo (Éditions du Seuil) en 2021.

Consultez le site du journal Le Droit

L’intérêt qu’a porté LQ à Blaise Ndala n’a d’égal que l’originalité de la démarche. On y retrouve, entre autres, une lettre de Rodney Saint-Éloi à Ndala, un autoportrait de l’écrivain et un autre rédigé par Paul Kawczak.

La section question-réponse est aussi très intéressante alors qu’il nous révèle qui sont ses auteurs favoris, le livre qu’il a honte d’avoir lu et même sa drogue préférée.