La firme Fresh Start Digital de Moncton a été embauchée pour la création du site Web.
La firme Fresh Start Digital de Moncton a été embauchée pour la création du site Web.

300 ans d’histoire, 300 ans de fierté

Karine Fleury
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Île-du-Prince-Édouard) – L’année 2020 marque le 300e anniversaire de l’arrivée des premiers colons français et acadiens à l’Île-du-Prince-Édouard. Pour célébrer, un comité regroupant des représentants du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard et des associations acadiennes a été mis sur pied. De cette initiative, le site Web d’Acadie 300 a vu le jour.

C’est la firme Fresh Start Digital de Moncton qui a été embauchée pour la création du site Web. Le logo des célébrations avait, quant à lui, été dévoilé au tout début de l’année 2020.

L’ambassadrice protocolaire des célébrations est Antoinette Perry, lieutenante-gouverneure de l’Île-du-Prince-Édouard. «Ce tricentenaire nous donne l’occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire de notre province et tout particulièrement sur l’importante contribution des Acadiens à la culture insulaire», a-t-elle souligné pour l’occasion.

La section «Histoire et patrimoine» contient une ligne de temps remplie d’informations intéressantes sur les dates importantes dans l’histoire de l’Acadie de l’Ile.

Collaboration de l’historien Georges Arsenault

Le site Web des célébrations regroupe différents onglets. L’onglet «Historique» donne de nombreux renseignements quant à l’initiative des célébrations entourant le 300e anniversaire. Cet onglet sera mis à jour quand les festivités, spectacles et activités, pourront avoir lieu, dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

L’onglet «Culture et Communauté» permet d’en apprendre plus sur la répartition géographique de la communauté acadienne et française, des six comités régionaux ainsi que de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, désormais la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard. Ceux-ci s’occupent de veiller aux besoins de la communauté francophone en plus de les représenter dans le reste de la province.

L’historien et folkloriste Georges Arsenault, représentant du comité historique Sœur-Antoinette-DesRoches, a collaboré à l’onglet «Histoire et Patrimoine», notamment avec des textes, mais aussi avec des photos. Il a aussi collaboré à la section «Liens et articles» en suggérant du contenu.