Natalie Fehéregyházi
Natalie Fehéregyházi

Panser la violence par le théâtre, de l’Afrique au Canada

Jean-Philippe Deneault
L’Eau vive
La création théâtrale #Panser de la dramaturge Natalie Fehéregyházi démontre le caractère universel de la violence. Fruit d’une résidence en République démocratique du Congo (RDC), son spectacle multidisciplinaire cherche à rejoindre de nouveaux publics. Retour sur une expérience théâtrale interculturelle réussie.

Natalie Fehéregyházi est bien connue en Saskatchewan. La comédienne et metteuse en scène a tenu des rôles principaux dans des productions professionnelles de La Troupe du Jour, dont Et le reflet de notre lune dansera en 2016 et Les mots d’ados en 2014. Originaire de Saskatoon, l’ancienne étudiante en immersion française est aussi dramaturge et directrice de production bilingue. Elle habite aujourd’hui à Toronto où elle a fondé l’Apuka Theatre.

En septembre dernier, lors des rencontres professionnelles des Zones théâtrales à Ottawa, Natalie Fehéregyházi a présenté aux diffuseurs canadiens et étrangers son expérience dramaturgique en RDC. L’objectif était de piquer leur curiosité quant à un projet théâtral interculturel né sur le continent africain : une résidence-création au Tarmac des auteurs qui s’est terminée par deux présentations, les 4 et 5 juin 2019, lors des Rencontres dramaturgiques de Kinshasa.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Eau vive