N’oubliez pas de prévoir un ensemble d’ustensiles pour vos enfants, car plusieurs écoles n’en autorisent plus l’emprunt.
N’oubliez pas de prévoir un ensemble d’ustensiles pour vos enfants, car plusieurs écoles n’en autorisent plus l’emprunt.

Les boites à diner : même casse-tête, nouveaux défis

Maryne Dumaine
L’Aurore boréale
AURORE BORÉALE (Yukon) – Avec la rentrée, la traditionnelle boite à diner revient sur la table. Entre les mesures liées à la pandémie, les choix santé et les options zéro déchet, nourrir son enfant à distance, 172 fois par année scolaire prend parfois des allures de casse-tête!

Voici quelques idées à incorporer à la routine, pour que le casse-tête devienne une activité familiale, ludique, et surtout, pour que les petites boites reviennent vides!

Des repas équilibrés

Avant tout, il est important de penser en termes d’équilibre pour l’ensemble des repas pris à l’école. Comme pour tous les autres repas de la semaine, fruits et légumes, viandes et substituts, lait et substituts et produits céréaliers sont, selon le Guide alimentaire canadien, les bases d’une saine alimentation.

Pensez donc à les incorporer, notamment grâce à des collations : craquelins aux céréales entières, muffins aux fruits, cubes de fromage sont d’excellentes collations qui complèteront le repas principal.

Le «nouveau normal», jusque dans les boites à diner

Les mesures antipandémie ont apporté quelques nouveaux défis.


« Tout d’abord, n’oubliez pas de fournir à vos enfants des ustensiles, car ils n’auront plus le droit d’en emprunter à l’école, dans la plupart des cas. Il est possible de se procurer dans le commerce des ensembles tout faits, vendus dans des pochettes ou boites très pratiques. »
Maryne Dumaine, l'Aurore boréale

Vous pouvez aussi considérer l’idée d’un bricolage maison : quelques rubans adhésifs colorés pour identifier les ustensiles, une chaussette esseulée propre sur laquelle vous aurez cousu un beau ruban. Soyez créatifs! Un ensemble unique, fait avec votre enfant, le rendra fier et l’incitera à ne pas le perdre. Mais pensez quand même à inscrire son nom dessus…

La plupart des classes n’offrent désormais plus l’accès aux microondes. Si, pour certains, cela n’est pas nouveau, pour d’autres, cela représente un défi. Deux options se présentent alors : les diners froids (sandwichs, rouleaux, sushis…) ou les boites thermo-isolantes. 

Dans le second cas, il sera préférable d’ébouillanter votre récipient le matin, avant de le remplir du repas préalablement réchauffé. Ainsi, le repas devrait rester chaud jusqu’à l’heure du diner. Autre option : une soupe dans une tasse ou bouteille isolante. Et si votre objectif est de fournir quelque chose de chaud, vous pouvez préparer une tisane en guise de collation qui accompagnera un repas froid.

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal l’Aurore boréale