Étienne Geoffroy-Gagnon s’entraine trois jours sur quatre sur les pistes de ski pour atteindre son objectif.
Étienne Geoffroy-Gagnon s’entraine trois jours sur quatre sur les pistes de ski pour atteindre son objectif.

Le skieur acrobatique Étienne Geoffroy-Gagnon se démarque à l’international

Julien Latraverse
L’Aurore boréale
AURORE BORÉALE (Yukon) – Le skieur acrobatique franco-yukonais de 22 ans se hisse dans les sommets du classement lors d’une compétition du circuit de la Coupe du monde avec une cinquième position à Mammoth, aux États-Unis, à la fin du mois de janvier.

Il surpasse ainsi son précédent record, établi un peu plus tôt en Italie, où il avait décroché la sixième position au classement. Des résultats encourageants pour Étienne Geoffroy-Gagnon qui se dit très satisfait du déroulement de la saison jusqu’à maintenant. Il n’a qu’un but en tête pour ses deux prochaines compétitions du circuit de la coupe du monde : «arriver sur le podium».

S’il parvient à cet objectif, le Franco-Yukonais pourrait se classer directement dans l’équipe nationale de ski acrobatique «A». «C’est la prochaine étape que je dois atteindre, assure Étienne Geoffroy-Gagnon. Je suis proche [d’y arriver], mais il n’y a rien de garanti», reconnait humblement celui qui se trouve actuellement dans l’équipe canadienne de développement.


Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Aurore boréale