L’auteure Amélie Armstrong dédicace son livre pour Yvon Lapierre, maire de Dieppe, qui l’offrira à ses petits-fils.
L’auteure Amélie Armstrong dédicace son livre pour Yvon Lapierre, maire de Dieppe, qui l’offrira à ses petits-fils.

Dans son livre Je suis bilingue : Amélie Armstrong explique le bilinguisme aux enfants

Claire Lanteigne
Le Moniteur acadien
LE MONITEUR ACADIEN (Nouveau-Brunswick) – «J’ai toujours voulu écrire, de dire Amélie Armstrong. Depuis que je suis devenue maman, il y a trois ans, les livres ont pris un nouveau sens dans ma vie et je me sers souvent d’histoires pour les aider à comprendre le monde qui les entoure.»

La maman d’Isaac et Eve était heureuse de procéder au lancement de son tout premier livre Je suis bilingue, le 8 février à la Bibliothèque publique de Dieppe.

Ses enfants aiment beaucoup passer du temps chez leurs grands-parents paternels (Mimi et Grampy) et maternels (Mamour et Papour).

«Un jour, Isaac constate que Mimi et Grampy ne prononcent pas les mêmes mots que Mamour et Papour, même s’ils veulent dire la même chose et qu’Isaac les comprend tous très bien», raconte-t-elle. Un soir, à la maison, avant de s’endormir, sa mère lui explique que ses grands-parents paternels parlent anglais et que ses grands-parents maternels, eux, parlent français.

«Ne trouvant pas de livre pour bien décrire le bilinguisme, j’ai trouvé la voix d’auteure en moi et le genre de livre que je voulais pour mon premier, poursuit-elle. Je suis bilingue, dans une province et un pays bilingue ou francophones et anglophones se côtoient constamment.»

Franco-Ontarienne d’origine, Amélie Armstrong a choisi de s’établir au Nouveau-Brunswick afin de se rapprocher de sa famille et de la culture acadienne qui lui tient à cœur.

L’auteure le concède tout de go : «je ne suis pas une autorité sur les langues et le bilinguisme, mais c’est la réalité dans laquelle nous vivons. Ce livre propose aux enfants une incursion dans ce monde où le noyau familial réunit à la fois des francophones et des anglophones, dit-elle. Il n’est donc pas rare que les enfants commencent à se poser des questions sur la différence et la signification des langues.»

Elle espère que ce livre aidera d’autres parents et grands-parents à leur expliquer ce phénomène qu’elle considère un trésor culturel : le bilinguisme.

Le livre a été publié par Les Éditions de la Francophonie.


Consultez le site du journal Le Moniteur acadien