Mélissa Ouimet
Mélissa Ouimet

Amours jetables de la Franco-Ontarienne Mélissa Ouimet

Karine Charlebois
L'Orléanais
La Franco-Ontarienne Mélissa Ouimet a lancé son nouvel EP (extended play) Amours jetables, le 6 avril dernier à Orléans. L’auteure-compositrice-interprète y présente cinq titres, dévoilés près de deux ans après la sortie de son tout premier album éponyme. « Je suis tellement heureuse de présenter mon nouveau matériel à des gens de chez nous », a dit la chanteuse, en début de spectacle.

C’est en s’inspirant des relations amoureuses modernes que la chanteuse originaire de Saint-Albert dans l’Est ontarien a composé le premier titre de son album du même nom, Amours jetables en collaboration avec Bruno Labrie (texte et musique) et David Guertin-Chauvette (musique). Un extrait de la chanson avait d’ailleurs été présenté au public en septembre dernier. « Sans perdre pied, j’ai défilé et j’ai eu le choix. L’amour ne s’attache pas, ne s’avoue pas comme autrefois. Tu peux baisser les bras. » La chanson aux couleurs pop-rock illustre un amour guidé par les sites de rencontres, dans un monde de surconsommation.

Tant pis pour toi, le deuxième titre de l’album, propose un suivi de la chanson Personne ne pourra m’arrêter, qui avait connu un fort succès en 2016. Des paroles à dimension autobiographique qui mettent encore une fois l’accent sur une volonté d’avancer sans jamais baisser les bras.

Le EP présente également La ville s’endort; la chanteuse s’est inspirée de son fil d’actualité afin de dénoncer la dépendance aux médias sociaux. Lors du lancement, l’artiste a aussi dévoilé un de ses chansons préférées de l’album, Bottle, une composition qui fait honneur à toutes ces soirées inoubliables. Pour changer de rythme, l’album se termine avec Qui sait, un titre aux sonorités acoustiques inspiré par les plus grands succès de la chanteuse rock canadienne, Alanis Morissette.


La persévérance en chanson

Mélissa Ouimet tente de propager, par ses paroles et sa musique, un message de persévérance. Pour ce faire, la chanteuse dans la trentaine présente des conférences dans les écoles du primaire et du secondaire accompagnées, bien sûr, de performances musicales. « L’objectif est simple : permettre aux jeunes de trouver la petite étincelle pour allumer la confiance en soi. Et parfois, cette étincelle peut naître d’un regard croisé avec un étranger, d’une parole bien placée qui va droit au cœur ou de cet exemple pour lui apprendre qu’il doit se faire confiance », indique la chanteuse sur son site web. Les conférences se déroulent sous certains thèmes entourant le respect de soi et des autres, l’importance d’apprendre à se connaître et de profiter du moment présent.

Mélissa Ouimet travaille d’arrache-pied depuis plus de dix ans afin de réaliser ses rêves. Quelque temps après avoir remporté le prix du public à Ontario Pop, en 2007, elle a parcouru l’Asie et a fait diverses performances à Hong Kong et à Kuala Lumpur. Elle y a d’ailleurs donné plus de 310 prestations en seulement une année. Lors de son retour à Montréal, la rockeuse a fait la première partie de Robert Charlebois, Véronic Dicaire et Éric Lapointe. Elle est également montée sur scène lors des Francofolies de Montréal, de Constellation francophone à Toronto et des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

En plus de la musique, on peut retrouver la Franco-Ontarienne en tant que productrice pour deux séries web : Les Sessions M et Coffee Covers.


Le lancement

Le lancement de son EP au Centre des Arts Shenkman s’est déroulé en deux parties, présentant d’abord son nouveau matériel; la chanteuse n’a pas hésité à offrir certains titres de son album précédent tels que Personnes ne pourra m’arrêter, Seule et Je tombe. Elle a également profité du moment pour présenter une reprise du titre Scars de James Bay, un artiste qu’elle admire.

L’artiste francophone a aussi invité sa nièce, Audrey Ouimet, âgée de 11 ans, à monter sur scène afin de lui souhaiter un bon anniversaire. « Quand tu es artiste, tu dois faire beaucoup de sacrifices et je n’avais pas eu la chance d’être à la fête de ma nièce. J’avais tellement le cœur gros de ne pas pouvoir y être que j’ai décidé de lui faire une surprise », indique la chanteuse, qui lui a remis sur scène la première copie de son EP.

Mélissa Ouimet a fait un deuxième lancement d’album pour Amours jetables, cette fois à Montréal, le 11 avril. « Je n’en reviens pas qu’on est déjà rendu à cette étape-là. Quand on est artiste indépendant, on est tellement dans nos affaires, dans la production, d’arriver enfin à la sortie de mon album c’est vraiment le fun. » 

Les cinq titres de la rockeuse sont disponibles depuis le début avril en support physique ainsi que sur les plateformes de téléchargement numérique. Tout comme son premier album, le nouvel EP de Mélissa Ouimet a été réalisé par Gautier Marinof (Marc Dupré, Sophie Pelletier) puis distribué par Distribution Select.