Chaque année, depuis 45 ans, des francophones de la péninsule de Port-au-Port empruntent, à pied, le long sentier de leurs ancêtres pour célébrer la Saint-Jean Baptiste.
Chaque année, depuis 45 ans, des francophones de la péninsule de Port-au-Port empruntent, à pied, le long sentier de leurs ancêtres pour célébrer la Saint-Jean Baptiste.

45 ans déjà! : La longue marche de la Saint-Jean Baptiste à Port-au-Port

Le Gaboteur/Francopresse
Terre-Neuve-et-Labrador - Chaque année, depuis 1972, des francophones de Cap-Saint-Georges et de La Grand’Terre, sur la péninsule de Port-au-Port, célèbrent la Saint-Jean Baptiste en empruntant, à pied, le sentier long de 15 kilomètres qui était, jusqu’à l’ouverture d’une route pavée, en 1993, le seul lien reliant ces communautés.

En plus d’honorer la mémoire de leurs ancêtres qui pendant plus d’un siècle, ont défié grands vents, les tempêtes et pentes abruptes de la montagne pour se voisiner, ces marcheurs foulent le sol de landes calcaires, un des plus importants et des plus rares habitats naturels de l’île de Terre-Neuve. 

Ces formations rocheuses sont toutefois loin d’être les seules découvertes exceptionnelles possibles sur la péninsule de Port-au-Port. « Chaque anse, plage, falaise, baie ou lande de la région a une histoire à raconter », explique l’auteur du livre Exploring the Limeststone Barrens of Newfoundland, Michael Burzynski.