En 2018, Machine Gum de Toronto avait remporté le prix de la meilleure composante numérique pour une émission ou série (variétés) pour l’émission Balade à Toronto, maintenant devenue Balade. La maison de production avait aussi été finaliste en prix du meilleur scénario pour une série documentaire, soit Ma vie Made in Canada.
En 2018, Machine Gum de Toronto avait remporté le prix de la meilleure composante numérique pour une émission ou série (variétés) pour l’émission Balade à Toronto, maintenant devenue Balade. La maison de production avait aussi été finaliste en prix du meilleur scénario pour une série documentaire, soit Ma vie Made in Canada.

34e gala des prix Gémeaux Des artisans de la télé de l’Acadie, de l’Ontario et de l’Ouest en lice

Charles-Antoine Côté
Charles-Antoine Côté
Francopresse
Une quinzaine de maisons de production de langue française établies en milieu minoritaire sont en nomination pour des prix Gémeaux, qui viendront récompenser l’excellence en télévision au Canada français le 12 septembre.

C’est le cas de Slalom, une entreprise de production à Ottawa qui est en nomination cinq fois avec Medhi et Val et La malédiction de Jonathan Plourde. Cette dernière est finaliste dans les catégories meilleurs textes et meilleure série dramatique, les deux fois aux côtés des Pays d’en haut, et pour la direction photo. Mehdi et Val est pour sa part en nomination pour la meilleure émission jeunesse fiction, comme Passe-Partout, ainsi que pour sa composante numérique.

D’autres studios se sont aussi démarqués. C’est le cas de Zazie Films et Machine Gum Productions, tous deux de Toronto, et Ça Tourne Productions de Caraquet au Nouveau-Brunswick. Zazie Films et Ça Tourne Production s’affrontent pour le Gémeaux de la meilleure émission documentaire société avec Hymne migratoire et Nos hommes dans l’Ouest. Le travail de réalisation d’Hymne migratoire est aussi salué. Machine Gum, qui l’avait emporté en 2018 avec Balade à Toronto, est cette fois retenu pour la composante numérique de Balade.

Des interprètes et des animateurs 

Les interprètes francophones se démarquent. La Franco-Ontarienne Marie Turgeon, qu’on a vu dans la série District 31, est finaliste pour son interprétation dans La Dérape.

L’émission jeunesse Bizarroscope est deux fois en nomination. Félix Tanguay, en nomination pour meilleur réalisateur jeunesse et de Mathieu Pichette, en nomination en tant qu’animateur de la même émission. Les collègues sont tous deux déjà considérés comme des «immortels» par l’Académie, ayant remporté plus de cinq prix avec la défunte émission jeunesse Les Pieds dans la marge. Pascal Boyer, lui qui a animé la toute première revue humoristique de l’année signée TFO, Flippons, est aussi nommé dans l’animation jeunesse.


Pour les reportages

Brigitte Noël, journaliste d’enquête originaire de Nipissing Ouest, en Ontario, et son collègue Matt Joycey pourraient remporter un prix pour leur reportage Des thérapies bidon pour «guérir» l’homosexualité qui fait la lumière sur des pratiques de thérapeutes, certains reconnus par un ordre des psychologues.

 

Contenu Acadie

Les productions acadiennes seront également à surveiller. Entre autres, dans la catégorie meilleure émission ou série documentaire arts et culture, l’émission Vague d’Acadie. Cette série diffusée sur Radio-Canada et Tou.tv a pour but d’explorer l’univers de la musique acadienne et de ses artistes. L’émission Les Newbies, qui suit trois humoristes acadiens, s’est également fait remarquer dans la catégorie meilleure composante numérique pour une émission ou une série de variété, alors que l’émission en est à sa première saison.

Les gagnants seront dévoilés lors de la 34e cérémonie des prix Gémeaux, le 15 septembre à Montréal.

Finalistes de la francophonie canadienne en situation minoritaire

Meilleure série dramatique

La Malédiction de Jonathan Plourde - Josée Desrosiers, Marie-Pierre Gariépy, Marc Poulin (SLALOM/Avenue Productions)

Meilleure émission documentaire : société

Hymne migratoire - Dominic Desjardins, Rayne Zukerman (Zazie Films)

Nos Hommes dans l’Ouest - Maryse Chapdelaine (Ça Tourne Productions)

Meilleure émission ou série documentaire : arts et culture

Vague d’Acadie - Marcel Gallant, Chris Goguen, François Savoie (Connections Productions)

Meilleure émission ou série jeunesse fiction : 12 ans et moins

Mehdi et Val — Saison 2 — Nathalie Champagne, Geneviève Cousineau, Marie-Pierre Gariépy, Michel St-Cyr, Guy Villeneuve (SLALOM/Groupe Fair-Play)

Meilleure réalisation documentaire : société, histoire et politique – émission

Pierre-Luc Racine – Hymne migratoire (Zazie Films)

Meilleure réalisation jeunesse : divertissement/magazine

Félix Tanguay — Bizarroscope — saison 3 (Trio Orange)

Meilleur texte : série dramatique

  • Stéphane Lapointe, Philip Rodrigue – La malédiction de Jonathan Plourde (SLALOM/Avenue Productions)

Meilleure direction photographique : fiction

Steve Asselin - La malédiction de Jonathan Plourde (SLALOM/Avenue Productions)

Meilleur rôle de soutien féminin : jeunesse

Marie Turgeon – La dérape – saison 2 (Parallaxes)

Meilleure animation : jeunesse

Mathieu Pichette - Bizarroscope (Trio Orange)

Pascal Boyer – Flippons 2018 (Groupe Média TFO)

Meilleure composante numérique pour une émission ou une série : fiction

Les Newbies — saison 1 — Colette Maillais, René Savoie (Productions du milieu)

Meilleure composante numérique pour une émission ou une série : variétés

Balade — volet numérique — David Baeta, Philippe Burnet, Simon Madore (Machine Gum Productions)

Meilleur reportage original produit pour les médias numériques

Des thérapies bidon pour «guérir» l’homosexualité - Matt Joycey, Brigitte Noël (NumériQ)

Meilleure expérience interactive : toutes catégories

  • La tournée zone jeunesse Mehdi et Val - Marie-Pierre Gariépy, Caroline Gaudette (SLALOM/Les productions Version 10)