Le directeur de Musée et Patrimoine Île-du-Prince-Édouard, David Keenlyside, présente le logo qui a été développé pour les célébrations du 300e.
Le directeur de Musée et Patrimoine Île-du-Prince-Édouard, David Keenlyside, présente le logo qui a été développé pour les célébrations du 300e.

300 ans de présence acadienne à l’Î.-P.-É. «D’ici la fin de l’année, tout le monde sera au courant» : David Keenlyside

Jacinthe Laforest
Jacinthe Laforest
La Voix acadienne
LA VOIX ACADIENNE (Ile-du-Prince-Édouard) – Le comité de coordination dont David Keenlyside est membre s’est réuni officiellement une première fois le 14 janvier. Cependant, quelques tâches ont été accomplies d’avance, comme l’élaboration d’un logo. Le directeur ne nie pas que l’organisation ait pris du temps pour démarrer, mais il est sûr que d’ici quelques semaines, les astres vont s’aligner.

Le comité de travail a embauché Tanya Gallant et sa compagnie Caméléon Productions. À titre de coordonnatrice d’évènements, elle va identifier les partenaires et les organismes qui pourraient avoir des intérêts à faire partie de l’organisation, autant en tant que diffuseur que producteur de contenu, ainsi qu’un recensement des festivals et initiatives existants.

«Nous voulons des célébrations inclusives, car véritablement, cela concerne tous les citoyens de l’Île-du-Prince-Édouard. On estime que 25 % des Prince-Édouardiens de naissance ont des racines acadiennes. C’est considérable», dit David Keenlyside.


Lire l’article dans son intégralité sur le site de La Voix acadienne