Radio communautaire de Terre-Neuve-et-Labrador : Rafale FM ne renouvèle pas sa licence du CRTC

Le Gaboteur, TNL. La radio communautaire francophone de Terre-Neuve-et-Labrador a empoché des revenus publicitaires alors que c’était silence radio. Le Gaboteur revient sur le dossier.

Rafale FM a attiré l’attention des médias après avoir empoché des revenus publicitaires alors que c’était silence radio. Dans une lettre adressée au CRTC le 22 mai, la radio communautaire francophone de Terre-Neuve-et-Labrador affirme qu’elle n’est plus en ondes depuis juillet 2018. Sa direction demande par ailleurs de mettre fin au processus de renouvèlement de sa licence.

 

Jacinthe Tremblay (Le Gaboteur)

 

Le Gaboteur, TNL. La radio communautaire francophone de Terre-Neuve-et-Labrador a empoché des revenus publicitaires alors que c’était silence radio. Le Gaboteur revient sur le dossier.
Photo : Gael Corbineau
Gaël Corbineau est le directeur général de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador. Photo : Marilynn Guay Racicot, avec l’autorisation du journal Le Gaboteur

Cette missive, simplement signée « La direction », constitue la réponse de Rafale FM à des demandes de renseignements sur ses activités formulées par le CRTC le 15 mai dernier. «Le personnel du Conseil a été informé que CJRM-FM Labrador City et son émetteur CKIJ-FM St. John’s seraient présentement hors d’ondes», écrivait Anne Brodeur, l’analyste au dossier, avant de faire la liste des renseignements nécessaires à la poursuite de la demande de renouvèlement de sa licence déposée par Rafale FM en décembre 2018 et devant entrer en vigueur le 31 aout prochain.

 

Hors d’ondes depuis juillet 2018

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) voulait d’abord savoir si la station est ou non en ondes et, dans le deuxième cas, à partir de quelle date et dans quelles circonstances elle a cessé de l’être. «CJMR-FM est hors d’ondes depuis le mois de juillet 2018, moment où son serveur de mise en ondes a cessé de fonctionner», a répondu Rafale FM. «CJMR-FM espérait à l’époque, et pendant quelque temps, pouvoir remédier à ce problème. Toutefois, faute de ressources humaines et financières, la situation a perduré plus longtemps que voulu.»

Le CRTC demandait aussi le plan de relance de la station et la date prévue de remise en ondes. «CJMR constate qu’il lui est impossible de remédier à la situation et doit donc abandonner sa demande de renouvèlement de sa licence», a répondu Rafale FM.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Gaboteur