Le gouvernement du Yukon présente son rapport triennal sur l’environnement

L’Aurore boréale, YK. Tous les trois ans, le gouvernement du Yukon doit présenter un état de l’environnement sur son territoire. Les constats de 2017 : augmentation des températures, variation de la quantité de précipitations, fonte du pergélisol…

Un rapport de 80 pages concernant l’état de l’environnement au territoire présente de l’information de base sur divers indicateurs environnementaux tels que la qualité de l’air, la santé de la faune et la gestion des déchets.

 

Nelly Guidici (L’Aurore boréale)

 

 

L’Aurore boréale, YK. Tous les trois ans, le gouvernement du Yukon doit présenter un état de l’environnement sur son territoire. Les constats de 2017 : augmentation des températures, variation de la quantité de précipitations, fonte du pergélisol…
Une femelle orignal et ses petits. Photo : gouvernement du Yukon

Cette année, les indicateurs environnementaux concernant les changements climatiques indiquent que le Yukon est touché de plein fouet par le réchauffement climatique : «Les impacts des changements climatiques auxquels le Yukon est confronté incluent l’augmentation des températures moyennes, la variation de la quantité de pluie et de neige, la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes, la fonte du pergélisol, etc.», précise l’un des contributeurs du rapport.

Inquiets, de jeunes Yukonais et une partie de la population du territoire manifestent régulièrement afin de demander des actions concrètes aux instances dirigeantes. Le gouvernement du Yukon reconnait qu’il faut rester vigilant.

Ainsi, en partenariat avec le Collège du Yukon, il travaille sur la mise en place et l’analyse d’indicateurs directement liés aux changements climatiques du Yukon afin de publier des conclusions accessibles à tous. «Ces conclusions synthétisent notre compréhension actuelle en donnant un aperçu objectif du système climatique et de tout changement potentiel aux chercheurs, aux décideurs et au grand public», indique le rapport dans la section concernant les changements climatiques et les actions envisagées.

Concernant les changements climatiques, les conclusions indiquent que les émissions de gaz à effet de serre mesurées en 2016 ont augmenté de 2,6 % depuis 2009. Environ 300 km3 de glace de mer arctique sont perdus chaque année et la température moyenne annuelle du Yukon a augmenté de 2 °C au cours des 50 dernières années.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal L’Aurore boréale