Le gouvernement Higgs met fin à la gratuité des études pour les moins nantis

Acadie Nouvelle, NB. C’en est fini de la gratuité des frais de scolarité au Nouveau-Brunswick pour plusieurs étudiants du postsecondaire aux revenus modestes. Le gouvernement Higgs propose un programme moins généreux, mais qui viendra en aide à plus d’étudiants.

C’en est fini de la gratuité des frais de scolarité au Nouveau-Brunswick pour plusieurs étudiants du postsecondaire aux revenus modestes.

 

Mathieu Roy-Comeau (Acadie Nouvelle)

 

Acadie Nouvelle, NB. C’en est fini de la gratuité des frais de scolarité au Nouveau-Brunswick pour plusieurs étudiants du postsecondaire aux revenus modestes. Le gouvernement Higgs propose un programme moins généreux, mais qui viendra en aide à plus d’étudiants.
9 avril 2019. Mathieu Roy-Comeau. Le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder. avec l’autorisation de l’Acadie Nouvelle

Le gouvernement progressiste-conservateur a décidé de remplacer le programme phare du précédent gouvernement libéral par un programme moins généreux, mais qui viendra en aide à plus d’étudiants.

Les étudiants des collèges et des universités privés qui avaient été exclus des initiatives libérales seront dorénavant éligibles au nouveau Programme renouvelé de bourses pour frais de scolarité.

Les étudiants des institutions publiques, dont certains qui bénéficiaient de la scolarité gratuite, devront quant à eux débourser davantage dès septembre.

«Bien honnêtement, il n’y a jamais rien de gratuit. Les contribuables du Nouveau-Brunswick payent pour tous ces avantages et je pense qu’il faut mettre ça au clair», a déclaré le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Fortion et du Travail, Trevor Holder, mardi, lors d’une conférence de presse.

Holder estime cependant que le nouveau programme est plus «équitable» que celui des libéraux puisqu’il ne fait plus la différence entre les étudiants du public et ceux du privé.

«Nous avons entendu les institutions privées et les centaines d’étudiants qui les fréquentent qui se sont sentis laissés pour compte», a-t-il dit.

Selon le ministère de l’Éducation postsecondaire, environ 1700 étudiants du privé devraient bénéficier du programme en plus des 7800 étudiants du public qui en profitaient déjà.

Puisque le budget du programme demeure le même, 19,2 millions de dollars, chaque étudiant recevra moins d’argent que sous l’ancien programme.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Acadie Nouvelle.