Connely-Dubé de retour sur les planches : La joie vibrante de vieux complices

La Liberté, Man. Deux amis de longue date, Dennis Connelly et Louis Dubé, se sont rencontrés à un moment d’un grand bouillonnement musical. Ensemble, ils remontent sur les planches en avril.

Qui aime bien châtie bien. C’est ce proverbe qui vient en tête lorsqu’on rencontre ces deux amis de longue date, Dennis Connelly et Louis Dubé. Des amis qui se sont rencontrés à un moment d’un grand bouillonnement musical. Dennis Connelly l’assure : «J’avais à peine 18 ans. Je dansais avec les Gais manitobains qui sont devenus par la suite les Danseurs de la Rivière-Rouge. J’avais été à quelques soirées du 100 NONS. C’est là que j’ai pu rencontrer les gens du 100 NONS, dont François Savoie et son ami Louis Dubé.»

 

Marie Berckvens (La Liberté)

 

La Liberté, Man. Deux amis de longue date, Dennis Connelly et Louis Dubé, se sont rencontrés à un moment d’un grand bouillonnement musical. Ensemble, ils remontent sur les planches en avril.
Le duo Dubé-Connelly : l’art de renouveler leur complicité. Photo : Marta Guerrero, avec l’autorisation de La Liberté

Le duo Dubé-Connelly a vite pris forme. Il a présenté de nombreux spectacles dans les années 1970 et 1980 au Manitoba. Dennis Connelly raconte : «Louis faisait de la mise en scène, travaillait avec les chanteurs, chantait lui-même. Moi j’assurais de la direction musicale, je composais des musiques pour les textes. On nous embauchait comme duo pour faire de la musique et pour des productions, parfois.»

Le projet qui les a le plus marqués? Au pays des Bois-Brûlés. Louis Dubé s’en souvient très bien : «Annette Saint-Pierre et ses élèves de la classe de littérature de l’Ouest ont trouvé de vieilles chansons métisses et des poèmes, comme le poème de Louis Riel intitulé La Métisse, poème à sa sœur Sara. On s’est basé là-dessus pour créer une production avec plein d’éléments.»

 

https://www.la-liberte.ca/2019/04/03/la-joie-vibrante-de-vieux-complices/