Manifestations dans l’Est ontarien. Amanda Simard rejoint les siens

Le Droit, ON. Ils étaient plus de 700 Franco-Ontariens, Québécois, et anglophones réunis devant le bureau d’Amanda Simard, à Hawkesbury, lors de la manifestation contre les coupes du gouvernement Ford. La députée indépendante a serré des mains.

Ils étaient plus de 700 Franco-Ontariens, Québécois, et anglophones réunis devant le bureau d’Amanda Simard, à Hawkesbury. Lors de la manifestation contre les actions « francophobes » du gouvernement Ford, la députée de la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell a serré les mains de plusieurs de ses électeurs reconnaissants.

Émilie Pelletier (Le Droit)
Le Droit, ON. Ils étaient plus de 700 Franco-Ontariens, Québécois, et anglophones réunis devant le bureau d’Amanda Simard, à Hawkesbury, lors de la manifestation contre les coupes du gouvernement Ford. La députée indépendante a serré des mains.
Amanda Simard rejoint les siens. Photo : Le Droit, Émilie Pelletier

Amanda Simard a qualifié d’« inacceptables » les récentes coupes aux services en français du gouvernement progressiste-conservateur. Celle-ci dit s’être sentie trahie par le clan de Doug Ford. « Moi j’ai cogné à toutes les portes ici, même à Hawkesbury, de partout dans le comté. Les gens me demandaient comment ils pouvaient faire confiance à un gouvernement progressiste-conservateur, et je les rassurais. Je les regardais droit dans les yeux et je leur disais qu’ils pouvaient me faire confiance. Donc lorsque mon gouvernement m’a trahie, je n’allais pas laisser tomber les gens de chez nous, c’est certain », a-t-elle déclaré en entrevue.

Après avoir constaté l’ampleur de la manifestation de samedi devant son bureau, Mme Simard avoue avoir été agréablement surprise du nombre de personnes présentes. « Je suis peut-être indépendante en ce moment à Queen’s Park, mais je suis bien entourée. Tout ce qu’on demande c’est de faire respecter nos droits. »

 

Lire l’article complet sur le site du journal Le Droit.