Le Musée acadien acquiert de nouveaux artefacts Arsenault-Gallant

La Voix acadienne, IPÉ. Le Musée acadien a accueilli des centaines de pièces de correspondance, de photos et de vêtements la collection d’archives et d’artefacts d’une famille Arsenault, à la mi-novembre.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le Musée acadien de l’Î.-P.-É. a accueilli la collection d’archives et d’artefacts de Yolande Painchaud, à la mi-novembre. Une causerie a été organisée pour l’occasion, permettant à la dame de transmettre l’histoire de sa famille et de partager certains « trésors » qui seront désormais logés à l’Île.

Ericka Muzzo (La Voix acadienne)
La Voix acadienne, IPÉ. Le Musée acadien a accueilli des centaines de pièces de correspondance, de photos et de vêtements la collection d’archives et d’artefacts d’une famille Arsenault, à la mi-novembre.
Yolande Painchaud se souvient que la robe de mariée de sa grand-mère ne quittait jamais la famille lors des déménagements. Elle est fabriquée à la main, d’un mélange de cachemire, de satin et de dentelle. Photo : La Voix acadienne, Ericka Muzzo

Des centaines de pièces de correspondance, de photos et de vêtements s’ajoutent ainsi à la collection du Musée. Sans oublier la pièce de résistance : la robe de mariée de Marie-Anne Arsenault, la grand-mère de Yolande Painchaud. « C’est rare que l’on reçoive autant d’items en même temps, et dans ce cas-ci on a même l’histoire derrière chacun », dit avec enthousiasme la directrice du Musée, Rachel Lapointe.

La collection a non seulement le potentiel de faire partie de plusieurs expositions, elle peut aussi permettre de découvrir de nouveaux liens entre des figures de l’Île.

Retour au bercail

« Je me sens chez moi, ici », affirme Yolande Painchaud pour expliquer qu’elle ait ramené tous ces objets des Îles-de-la-Madeleine — où habitait sa mère Yvonne Gallant — jusqu’ici.

 

Lire l’article complet sur le site de La Voix acadienne.