Les jeunes et le cannabis : Pour un Canada plus prospère

L’Eau vive a demandé à des jeunes de s’exprimer sur la légalisation de la marijuana. Cette loi est un changement positif pour le Canada, selon Roxanne Masson, qui y voit des avantages majeurs pour l’économie et la sécurité des citoyens.
Roxanne Masson (L’Eau vive)
L’Eau vive a demandé à des jeunes de s’exprimer sur la légalisation de la marijuana. Cette loi est un changement positif pour le Canada, selon Roxanne Masson, qui y voit des avantages majeurs pour l’économie et la sécurité des citoyens.
Roxanne Masson, 18 ans, est étudiante à l’Université d’Ottawa en linguistique et en psychologie.

Depuis que Justin Trudeau parle de légaliser le cannabis, les discussions se multiplient et le pays est divisé. Quelques mois avant le 1er juillet 2018, date qui nous annonçait officiellement la légalisation prochaine du cannabis, les gouvernements provinciaux se sont pressés d’annoncer leur plan de vente du cannabis. Cette loi est un changement positif pour le Canada. Ses avantages pour l’économie du pays et la sécurité de ses citoyens sont majeurs.

Du côté économique, le pays bénéficiera grandement de cette loi. TVA Nouvelles indiquait, en décembre 2016, que le marché du cannabis était estimé à 1,3 milliard de dollars au Québec et qu’il pourrait grimper jusqu’à 3,2 milliards avec l’extinction des groupes de crime organisé. Ces montants ne sont pas surprenants selon les propos de Kelly Thompson, sous-ministre du ministère canadien de la Sécurité publique, division de la Lutte contre le crime. Elle dit que le cannabis est la drogue la plus trafiquée au Canada, et présentement contrôlée par le crime organisé.

En fait, selon Radio-Canada, 50 % des 657 groupes de crime organisé présents au Canada en font la vente. Quand le gouvernement récupèrera la somme des revenus, les services de santé seront mieux appareillés pour traiter les troubles de santé liés à cette drogue.

De plus, le nombre d’incarcérations liées aux cannabis sera diminué par cette loi. En 2013, selon Statistique Canada, plus de 50 % des incarcérations liées aux drogues sont liées au cannabis. Après la légalisation du cannabis, les ressources financières du système de justice pourront être utilisées ailleurs. Il y aura toujours des infractions juridiques inhérentes au cannabis, mais grâce à cette légalisation, qui permet aux Canadiens de posséder une quantité limitée de cette plante, ces infractions seront à la baisse. En somme, légaliser le cannabis permet au gouvernement de diminuer ses dépenses dans le système juridique et donne une autre source de revenus au pays.

De plus, légaliser le cannabis offre plus de sécurité. Cette drogue est souvent l’une des premières que prennent les adolescents. Par la suite, ils se font offrir d’autres drogues plus dangereuses. En enlevant la vente de cannabis des ruelles, le gouvernement canadien l’empêche de servir de porte d’entrée vers le monde des drogues fortes. Par la légalisation de cette drogue douce, le cannabis sera plus sécuritaire à acheter et à consommer pour ceux qui le consomment déjà.

Pour éviter que plus de personnes commencent à en consommer, des campagnes de sensibilisation sont déjà lancées. Une publicité du gouvernement du Canada, « Ne conduit pas gelé », par exemple, fait déjà plusieurs apparitions sur Spotify et Facebook.

Par contre, ces publicités ne sont peut-être pas nécessaires. Différents sondages de « Nation Survey on Drugs » et de « Washington State Health Young Survey » au Colorado et dans l’État de Washington démontrent qu’il n’y a pas de hausse à long terme de la consommation suite à la législation. Au Colorado, par exemple, malgré la légalisation du cannabis dans cet état américain, en 2014, le nombre de consommateurs n’a pas augmenté : dans presque tous les sondages, le pourcentage de personnes qui consommaient du cannabis a baissé de 2 % de 2011 à 2015. À Washington toutefois, de 2006 à 2012, le taux de consommation avait monté, 2012 étant l’année de la légalisation. Ce nombre avait cependant diminué dans les résultats de 2016. Il est aussi important de mentionner que les statistiques avant la légalisation peuvent être erronées, car il est possible que plusieurs personnes n’aient pas voulu admettre qu’ils consommaient une substance illégale.

Bref, il y a plusieurs avantages à cette légalisation. Du côté économique, le pays gagne une nouvelle source de revenus et réussit à économiser des fonds du côté juridique. Cette vente légale du cannabis sera aussi plus sécuritaire et évitera que les consommateurs soient attirés par d’autres drogues. Les statistiques américaines indiquent que le cannabis, une fois légal, n’attire pas plus de personnes. Avec tous ces aspects positifs, pourquoi de nombreuses personnes en ont-elles peur ?