Une série télévisée sur les artistes acadiens

Vague d’Acadie de Phil Comeau (Le Courrier)
Vague d’Acadie, un documentaire qui explore le rayonnement des artistes acadiens au Canada et en Europe, est diffusé à Radio-Canada le 13 septembre. Le Courrier a rencontré son réalisateur, Phil Comeau.
Photo : courtoisie

Radio-Canada présente dès le jeudi 13 septembre Vague d’Acadie, une série documentaire en deux parties du réalisateur Phil Comeau qui explore le rayonnement des artistes acadiens sur les marchés francophones au Canada et en Europe.

Le documentaire est animé par Joseph Edgar (Marc Poirier), artiste qui a déjà habité la Baie Sainte-Marie.

Quatre artistes de la Nouvelle-Écosse font partie de la série dont Jacques Doucet de Jacobus et du groupe Radio Radio, Eric Dow et Guyaume Bouliane du groupe Cy, et Arthur Comeau de Tide School. De plus, on fait un clin d’œil à un talentueux artiste de la relève, Jacques Surette. Paul-Émile Comeau de Comeauville, expert en histoire musicale, parle de l’évolution de la musique acadienne dans les provinces maritimes.

 

Une scène vivante

Depuis quelques années, les artistes acadiens déferlent comme un véritable raz-de-marée sur le Québec, le Canada et l’Europe francophone. D’où vient cet engouement ? Jamais autant de musiciens et de chanteurs n’auront réussi à s’exporter si bien dans la francophonie et dans des styles musicaux très différents.

Joseph Edgar rencontre ces artistes : Lisa LeBlanc, Marie‑Jo Thério, Roch Voisine, Édith Butler, Jean-François Breau, Wilfred LeBouthillier, Arthur Comeau, Caroline Savoie, Joey Robin Haché, Pierre Guitard, Menoncle Jason, Amélie Hall ainsi que des membres des groupes Radio Radio, CY, Les Hay Babies, Les Hôtesses d’Hilaire et Les Païens. Il recueille les commentaires de leurs agents, de journalistes culturels, de directeurs de festivals et de plusieurs acteurs de l’industrie de la musique pour tenter de comprendre ce phénomène.

 

Un documentaire en deux temps

Dans la première heure du documentaire, Joseph Edgar rencontre les pionniers de la scène musicale acadienne pour ensuite explorer la nouvelle génération d’artistes acadiens qui s’adonnent à tous les genres musicaux. Est-ce que les artistes acadiens sont aujourd’hui mieux formés, mieux préparés pour s’illustrer autant ? Est-ce que leur originalité tient à leur accent ou est-ce leur talent qui se fait soudainement remarquer ?

Dans la seconde heure, Joseph Edgar tente de découvrir les autres facteurs qui contribuent à la popularité des artistes acadiens. Certains ont déménagé à Montréal, d’autres restent en Acadie, d’autres se sont illustrés dans des concours télévisés, d’autres ont misé sur les nouvelles technologies, mais le talent est le dénominateur commun de cette nouvelle vague acadienne. Les jeunes artistes ne voient que de belles possibilités à l’horizon et un immense spectacle Acadie Rock aux Francofolies de Montréal les réunissant démontre leur potentiel sans limites.

Outre le documentaire, Radio-Canada propose un site web pour connaître les artistes avec des vidéos exclusives où ils parlent de leurs influences et de leurs débuts en musique.

 

Un documentaire signé Phil Comeau

Lui-même originaire de la Baie Sainte-Marie, le réalisateur Phil Comeau est heureux de sa série : « Nous y avons travaillé pendant quelques années, et l’an dernier avec l’artiste Joseph Edgar (Marc Poirier), on est aller filmer les artistes un peu partout en Acadie et au Québec. Il est évident que des artistes de la Baie Sainte-Marie font partie de cette nouvelle vague, car le talent musical ici est immense, voire étonnant. Voilà pourquoi je ne pouvais pas passer à côté des artistes de Radio Radio, Cy et Tide School. Dans ce projet ambitieux, nous avons voulu parler des artistes dans tous les genres musicaux, filmer des artistes qui composent des chansons originales, et encourager ceux qui ont récemment lancé de nouveaux albums. Il a donc fallu faire des choix déchirants parmi les nombreux artistes acadiens qu’il y a ! »

Une production de Connections Productions à Halifax, la série est diffusée à Radio-Canada le jeudi 13 septembre, de 21 h à 23 h.