Sylvia Antinozzi : L’art et le français avant tout

L’artiste Sylvia Antinozzi. Photo : Éric Boutilier
Éric Boutilier (Le Voyageur)

Sylvia Antinozzi, une Franco-Ontarienne d’adoption de la région du Nipissing, ne peut pas se souvenir d’une époque où elle n’était pas passionnée des arts. Native de Montréal, cette artiste bien connue à North Bay a, pendant plusieurs années, laissé sa marque auprès de plusieurs regroupements, organismes et projets dans sa communauté d’accueil.

Mme Antinozzi a œuvré dans plusieurs milieux artistiques et administratifs au cours de sa carrière. Elle a entre autres travaillé en tant qu’artiste en résidence pour le Conseil scolaire catholique Franco-Nord (CSCFN), siégé pendant plusieurs années au sein du Bureau des regroupements des artistes visuels de l’Ontario (BRAVO) et, aujourd’hui, elle représente la communauté francophone en tant que membre du conseil d’administration du Centre Capitol.

Mme Antinozzi s’identifie comme une artiste professionnelle multidisciplinaire, c’est-à-dire une peintre, une écrivaine, une danseuse, une chanteuse, une sculpteure et une artiste du feutre. Malgré ses nombreuses réussites, elle n’a pas de préférence de styles, mais s’inspire plutôt de plusieurs thèmes de la société pour créer ses œuvres.

« J’ai beaucoup œuvré de façon politique, soit dans le sens des arts et de la culture, à la francophonie ici en Ontario. Malgré que je suis ontarienne d’adoption, pour moi, c’est un sujet qui était très important. Lorsque c’est le temps de produire, si je n’ai pas un besoin quelconque, je suis reconnue pour ce que je fais dans la francophonie, au niveau des arts visuels », raconte Mme Antinozzi.

 

Lire l’article intégral sur le site du journal Le Voyageur