Élections en Ontario : enfin, on passe à autre chose