Peut-on interdire à ses locataires de fumer du pot ?

La majorité des Néo-Brunswickois croient que les propriétaires d’immeubles d’habitation sont en droit d’interdire à leurs locataires de fumer du cannabis. – Archives
Jean-Marc Doiron (Acadie Nouvelle)

Les propriétaires d’immeubles d’habitation devraient-ils avoir le droit de modifier leurs contrats de bail existants afin d’interdire aux locataires de fumer du cannabis dans leur appartement? La majorité des Néo-Brunswickois croit que oui.

Voilà la conclusion d’un sondage mené en février par la firme néo-écossaise Corporate Research Associates (CRA).

Selon CRA, les contrats de bail ne contiennent pas de clause interdisant de fumer du cannabis, étant donné que ce produit est illégal.

Au Nouveau-Brunswick, 68 % des répondants croient que les propriétaires devraient avoir le droit de modifier les contrats existants afin d’interdire de fumer la drogue dans leurs bâtiments. La moyenne des provinces atlantiques est 72 %. Selon le CRA, les personnes ayant un revenu ou un niveau d’éducation plus élevé ont plus tendance à appuyer la mesure.

«Il y a eu un débat considérable entourant le droit des propriétaires par rapport au fait de fumer la marijuana dans leurs bâtiments. La grande majorité de la population supporte clairement le droit des propriétaires à amender les ententes de bail afin de bannir la marijuana légale dans leurs édifices», affirme Don Mills, PDG de CRA.

Lire l’article complet sur le site d’Acadie Nouvelle (un abonnement peut être requis)