La Commission scolaire de langue française de l’Î.-P.-É. lance un message clair

Anne Bernard-Bourgeois (au centre) et Émile Gallant, respectivement directrice générale et président de la CSLF, rendent compte des activités de la CSLF pour l’année 2016-2017.
Jacinthe Laforest (La Voix acadienne)

Le président de la Commission scolaire de langue française (CSLF), Emile Gallant, demande à tous les partenaires en éducation et à tous les parents de la grande famille de la CSLF de communiquer dès maintenant avec leur député local afin de « mettre de la pression sur le gouvernement », à quelques semaines de la présentation, par la province, du budget d’investissement en infrastructure.

Dans son rapport couvrant l’année financière 2016-2017 présenté lors de l’assemblée annuelle de la CSLF le 30 octobre, le président a rappelé que la province était restée sourde aux besoins en infrastructure exprimés par la CSLF.

 

Pour lire l’article complet…