Présidence FNCSF : Mario Pelletier succède à Melinda Chartrand

Le nouveau président de la FNCSF, Mario Pelletier, du Nouveau-Brunswick, succède à l’Ontarienne Melinda Chartrand, élue en 2015. (Photo : FNCSF)
Jean-Pierre Dubé (Francopresse)

Quelque 200 membres de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF), réunis du 19 au 21 octobre à Ottawa pour un 27e Congrès annuel, ont élu par acclamation un nouveau président, Mario Pelletier, du Nouveau-Brunswick.

Conviés sous le thème du « Continuum en éducation : apprendre la vie durant », les délégués des 28 conseils scolaires ont tenu des tables rondes pour explorer les diverses transitions en milieu scolaire (de la petite enfance à la formation continue) et le concept de l’école communautaire citoyenne.

Les membres ont également assisté à une conférence sur le concept de la ville apprenante instaurée par l’UNESCO. Il s’agit d’une approche inclusive qui comprend notamment « la revitalisation de l’apprentissage au sein des familles et des communautés ».

Le président élu en fin de semaine est le représentant du District scolaire francophone Nord-Est (NB). Mario Pelletier entend demeurer dans la continuité du mouvement amorcé sous la présidente ontarienne, Melinda Chartrand.

« Elle a mené à bien la signature de l’Entente stratégique en éducation. La FNCSF devra veiller à la mise en œuvre des conditions de cette entente par les ministres de l’Éducation des provinces et territoires. »

Selon l’accord intervenu en août dernier, les organismes éducatifs ont obtenu l’engagement de Patrimoine canadien pour faire valoir « les priorités des conseils scolaires francophones, des parents et des communautés lors des négociations avec le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) pour les transferts de fonds fédéraux en matière d’éducation dans la langue de la minorité ».

La Fédération a annoncé le choix annuel de la Fondation Éduquer en français pour les bourses Paul-Charbonneau de 1 000 $. Les lauréates de cette année sont : Ivy Desbiolles du Collège Louis-Riel, de Winnipeg (MB), Magalie Frappier de l’École catholique de Plantagenet (ON) et Jane Lanteigne de la Polyvalente Louis-Mailloux, de Caraquet (NB).

Le Prix Jean-Robert-Gauthier visant à souligner annuellement le travail remarquable d’une personne œuvrant dans le domaine de l’éducation a été décerné à l’Albertaine Chantal Monfette. Conseillère scolaire depuis 26 ans dans la région de Rivière-la-Paix, elle a été vice-présidente et présidente du Conseil scolaire du Nord-Ouest depuis 1996.