Les Jeux de la francophonie canadienne, « un moment d’éveil » pour Éric Larocque

Les Jeux de la francophonie canadienne, « un moment d’éveil » pour Éric Larocque
Lucas Pilleri (FJCF-Francopresse)

 

Alors que la 7e édition des Jeux de la francophonie canadienne se prépare à dynamiser les villes de Moncton et Dieppe au Nouveau-Brunswick, Éric Larocque, impliqué dans chacune des éditions depuis 1999 avec la délégation néo-brunswickoise, témoigne de leur effet bénéfique sur sa vie professionnelle et sur la jeunesse francophone.

Éric Larocque a participé à tous les Jeux de la francophonie canadienne depuis leur création par la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), il y a 18 ans. En tant que chef de mission et président de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB), M. Larocque s’est pleinement investi dans son rôle d’accompagnateur. Il est aujourd’hui responsable du Comité organisateur des Jeux de Moncton-Dieppe, prévus du 11 au 15 juillet prochains.

Les JeuxFC, un tremplin

Le Néo-Brunswickois doit beaucoup aux JeuxFC : « Lorsque j’ai participé pour la première fois aux Jeux, j’étais très jeune et on m’a donné ma chance. Cette opportunité m’a apporté tellement en termes de confiance, de compréhension et d’implication dans ma communauté », commente-t-il. Cette chance, il la doit aussi à la FJCF sur qui il porte un regard admiratif : « ils sont d’une importance capitale pour permettre aux jeunes de pouvoir échanger, se connaître et faire des activités ».

Grâce à ses nombreuses participations, M. Larocque a su acquérir « une très bonne compréhension du mandat par et pour les jeunes de la FJCF », et s’attache à donner dans la 7e édition des Jeux la plus grande place à la jeunesse, « pour qu’elle puisse organiser les Jeux à son image ». Entouré d’une équipe particulièrement jeune et dynamique, il se réjouit d’être le témoin d’« une énergie incroyable qui se reflètera lors des Jeux de Moncton-Dieppe ».

Très enthousiaste, Éric reconnaît que « les Jeux de la francophonie canadienne sont une vitrine pour le Nouveau-Brunswick, pour dire au monde que la région est capable d’organiser de grands événements ». L’appel a été entendu puisque les Jeux de la Francophonie 2021, dont il est le directeur général, se tiendront aussi à Moncton-Dieppe.

 

Éric Larocque aux Jeux de la Francophonie 2013 à Nice
Les JeuxFC, un événement rassembleur

Éric Larocque est marqué par « l’esprit de fierté » affiché par la jeunesse aux JeuxFC. « Les jeunes découvrent d’autres francophones, échangent leurs histoires, entendent des accents différents, s’imprègnent de la francophonie et se sentent moins seuls car ils réalisent qu’ils font partie d’un ensemble, d’un tout », relève-t-il avec satisfaction. Il considère ainsi les Jeux comme « un moment d’éveil », à l’occasion desquels « les jeunes francophones de partout au Canada se rapprochent et vivent leur francophonie ensemble ».

Son meilleur moment restera sans doute la victoire de sa délégation aux Jeux de 2008 à Edmonton, en Alberta. « Voir le visage des jeunes, vivre ce beau moment de communion, c’était inoubliable », se souvient-il avec joie.