Les archives de Radio-Canada : une caverne d’Ali Baba

André Magny (Francopresse)

2017. Période faste pour les souvenirs : 150e de la Confédération canadienne, 150e de la province de l’Ontario, 50e de l’Expo 67, 375e anniversaire de Montréal. Quand on veut voir ou entendre le passé, les archives de Radio-Canada sont souvent un outil de références. Pour l’histoire du Québec sans doute, mais qu’en est-il des archives liées spécifiquement aux communautés franco-canadiennes ?

« Les productions régionales sont bien sûr au premier plan de la valorisation des archives francophones régionales de Radio-Canada », mentionne Marie Tétreault, chef de la promotion Information Télévision, ICI RDI et projets spéciaux. « On retrouve le plus souvent des archives vidéo spécifiques à une région ou à une communauté dans les téléjournaux. Depuis quelques années, on en trouve aussi sur les pages web régionales et les réseaux sociaux des stations régionales de Radio-Canada. »

Des archives spécifiques
Graphique de la station de télé CBUFT, 1976 (Crédit : Radio-Canada)

Certaines régions francophones du Canad1010a ont donné naissance à des initiatives totalement spécifiques en matière de valorisation archivistique. C’est le cas avec #retrojeudi en provenance de Radio-Canada Colombie-Britannique/Yukon. Sur YouTube, on peut y voir des sujets aussi disparates que la création de la Maison de la Francophonie à Vancouver en 1990, l’arrivée du système métrique en 1977, un spectacle de Jean-Pierre Ferland dans l’Ouest en 1982 ou la première édition du Festival du sucre d’érable de Nanaimo en 2001. Cette initiative qui a pris naissance sur Facebook est reprise régulièrement à la radio et à la télé… le jeudi !

Au Manitoba, c’est le Coffre à souvenirs d’ICI Manitoba qui retient l’attention. Savez-vous ce qui a inspiré les premières guignolées à Saint-Boniface ? À quoi les Franco-Manitobains aspiraient-ils il y a 25 ans ? Vous aimeriez revoir le premier match de la Ligue d’improvisation du Manitoba ou encore vous baigner dans la fébrilité qui animait le Festival du Voyageur en 1975 ? Des petits bijoux tirés de la mémoire des archives répondent à ces questions.

 

Le Pavillon de l’Ouest canadien lors de l’Expo 67 (Crédit : Radio-Canada)

Comme l’explique Marie Tétreault, « évidemment, chaque initiative est différente, selon la région, les ressources et la banque d’archives disponibles. » L’Acadie est particulièrement bien représentée dans l’ensemble de cette banque historique. Des extraits d’émissions de radio ou de télévision racontent Antonine Maillet, Louis Robichaud ou la grève des étudiants de Moncton, mais aussi la pêche en Acadie ou l’Halloween façon acadienne.

On regrettera cependant que le site des archives de Radio-Canada n’ait pas été mis à jour depuis 2006 « faute de ressources », affirme-t-on sous le couvert de l’anonymat. C’est sans doute ce qui explique que certaines communautés francophones semblent être peu représentées comme les Franco-Ontariens dans le site général des archives de Radio-Canada. Les documents ne semblent pas accessibles pour le moment.

 

Le journaliste James Bamber dans la salle des Nouvelles de Vancouver en 1979 (Crédit : Radio-Canada)

Le choix des sujets reste tout de même éclectique. Les plateformes aussi : Instagram pour les photos, YouTube pour les vidéos, mais surtout Facebook, sorte de vitrine pour la SRC afin de

mettre de l’avant certaines archives, voire certaines productions maison réalisées à partir de matériel archivé. C’est peut-être néanmoins la variété des thématiques contenues dans les archives, qui permet aux responsables de ce service d’affirmer que celles-ci « sont parmi les 10 plus grandes collections d’archives radio et télé au monde. »