Accueil

Actualités

Chefferie du Parti conservateur : « Les francophones n’ont pas d’options favorables »

Jean-Pierre Dubé (Francopresse) – Lors du vote des 260 000 membres, le 27 mai, Laure Paquette prévoit plusieurs tours de scrutin. Sur les candidats qui dominent la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, la politicologue de l’Université Lakehead (Thunder Bay) est catégorique. « Le Parti ne formera jamais un gouvernement avec un chef parmi les trois candidats en tête », qu’il soit libertaire comme Maxime Bernier ou conservateur social comme Kellie Leitch et Andrew Scheer. Depuis le départ du candidat vedette Kevin O’Leary en avril, le résultat serait imprévisible.

Métis : la réalité à l’est de Powley

Denis Lord (Francopresse) – Dans les Maritimes et au Québec, des communautés revendiquent la reconnaissance de leur identité métisse et des droits qui y sont liés. (…) Qui sont les Métis ? Les réponses varient selon les analyses, les époques… et les Métis. C’est une des richesses de l’essai d’Emmanuel Michaux de faire état de ces multiplicités, et de rendre compte de l’évolution des rapports entre les différentes cultures qui forment le Canada.

Radio-Canada : Écouter les communautés

Sandra Inniss (L’Aquilon/Francopresse) – La réponse du gouvernement fédéral au Comité permanent des langues officielles, en avril, comprend une augmentation du financement pour CBC/Radio-Canada. Que cela signifie-t-il pour les services régionaux de Radio-Canada et les médias communautaires ? La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), Sylviane Lanthier, se veut positive. À son avis, le fait que les médias communautaires ne soient pas mentionnés dans la réponse du gouvernement ne signifie pas qu’ils seront oubliés lors de l’élaboration du prochain plan d’action pour les langues officielles.

Une neuvième édition du Gala des prix Trille Or sous le signe de l’inclusion

Jean-Étienne Sheehy (Francopresse) – Pour sa neuvième édition, le Gala des prix Trille Or récompensant les artisans de l’industrie musicale franco-canadienne a offert une place de choix aux intervenants de l’Ouest et de l’Acadie. « Ce genre de visibilité pourrait encourager les autres francophones de chez nous à sortir de leurs chambres et se produire sur scène, explique Savoie. C’est aussi important pour moi parce que ça donne une belle lumière à notre culture que j’aime tant. »

L’urgence d’innover dans les musées: le patrimoine francophone du Canada à risque?

Karine Charlebois (Francopresse) – Les musées canadiens font face à tout un défi depuis les dernières années. Ils doivent tenter de s’adapter à un monde saturé de nouvelles avancées technologiques. Les dirigeants des institutions du patrimoine canadien doivent tenter d’acquérir des stratégies inusitées afin d’attirer le regard d’une nouvelle génération constamment branchée sur internet.

Opinions

Les parcs urbains, la voie à suivre

Sénateur Victor Oh – Depuis la Révolution industrielle, les populations rurales ont été déplacées massivement vers les villes, où elles sont maintenant entassées. Nombreux sont ceux qui naissent, vivent et meurent dans ce nouvel environnement urbain. Cela dit, les gens sont coupés de la nature et n’ont plus de lien avec celle-ci. Afin de préserver cette relation, les Canadiens doivent protéger leurs parcs urbains.

35e anniversaire de la Charte : les sénateurs racontent leurs contributions à la Constitution du Canada

En 1981, le premier ministre Pierre Trudeau et les premiers ministres des provinces canadiennes participaient activement aux pourparlers pour la création d’une Constitution rédigée au Canada, puisque le document fondateur du pays était en fait une loi adoptée par le Parlement britannique en 1867.

Quatre membres actuels du Sénat étaient impliqués dans ce processus en 1981 et 1982, bien avant qu’ils soient nommés sénateurs.

Voici ce qu’ils retiennent de cette période, il y a 35 ans.